Interviews

Entretien avec Dee L. Aniballe

dee

 

À l’occasion de la chronique que j’ai écrite sur Iris — le sourire 34, je vous propose de découvrir son auteure, la talentueuse Dee L. Aniballe, qui a gentiment accepté de répondre à mes (nombreuses) questions.

Little Diary : Bonjour Dee, pour commencer, pouvez-vous vous présenter ?

Dee L. Aniballe : Bonjour ! Je m’appelle Élodie Aniballe. J’ai fait des études de Japonais à la faculté de lettres d’Aix-en-Provence et aujourd’hui je travaille pour la compagnie Air France, à l’aéroport de MRS Provence en tant qu’Agent d’escale.

J’adore voyager, lire, écrire, peindre, jouer du piano, apprendre de nouvelles choses, bref, je n’aurai jamais assez d’une vie pour m’adonner à tout ce qui me fascine !

L.D : Quel a été l’élément déclencheur qui vous a amenée à écrire ? Pouvez-vous me parler de votre parcours d’auteure ?

D.L.A : Alors avant toute chose, il faut savoir que je n’ai pas ouvert un livre de toute ma scolarité (ce que je regrette un peu aujourd’hui). Je n’aimais pas lire. Toutes les lectures imposées me rendaient sincèrement malade. Les professeurs m’ont très vite catalogué « élève médiocre » et du fait de ma timidité, je n’ai jamais cherché à leur donner tort.

Ce n’est que lors de ma dernière année de lycée que j’ai fait une rencontre clé : ma meilleure amie, passionnée par les mots, qui a su m’emmener dans son monde avec une subtilité que je ne saurais expliquer. Elle m’a fait lire « Les Hauts de Hurle-Vent » de Emily Brontë.

Et voilà, j’étais contaminée ! Lire m’a donné envie d’écrire. De construire. Le reste s’est fait petit à petit, naturellement.

L.D : J’ai été saisie par l’originalité des couvertures, qui sont de votre création. Pouvez-vous m’en dire plus ?

D.L.A : Il me tenait à cœur d’illustrer moi-même mes livres, d’autant que j’avais une idée très précise du style et de l’ambiance que je voulais mettre en avant sur les couvertures d’IRIS. J’ai cherché à retranscrire le côté « magique » de mes inspirations japonaises (même si l’histoire ne se passe pas du tout au Japon).

L.D : Quelles ont été vos sources d’inspiration pour créer le monde d’Iris ?

D.L.A : Mon voyage au Japon a été déterminant. Je suis tombée amoureuse de cette culture, sa poésie, son imaginaire, sa philosophie, et son humour aussi. Il y avait des boutiques et des stands de pierres précieuses à peu près partout. Et comme je ne connaissais pas très bien le sujet, j’ai commencé à m’y intéresser et à me documenter. 

L.D : Vous décrivez les cristaux comme des personnages à part entière, qui ne sont pas de simples roches, puisqu’ils confèrent des pouvoirs à leur possesseur tout en ayant une personnalité propre. Pouvez-vous m’en dire davantage sur la relation qu’ils entretiennent avec « leur humain » ?

D.L.A : Le lien qui unit le cristal à l’humain est immuable. Pour l’humain, le fait de posséder des pouvoirs peut sembler génial au premier abord, mais il n’est pas sans conséquence. Et ces conséquences sont irrémédiables.

Elles s’appliquent à tous sans exception. J’ai voulu mettre en avant la notion d’équilibre entre les deux êtres ; du respect de la place de l’autre. Le cristal est une entité à part entière, et n’est en aucun cas le pantin de l’humain. Ils sont liés à la vie à la mort, pour le meilleur, ou pour le pire…

 L.D : Vous possédez un univers littéraire singulier aux influences originales, notamment celui du manga japonais qui transparaît à travers vos personnages. Comment le définiriez-vous en quelques mots ?

D.L.A : J’aime la diversité et le mélange des genres. Passer du sombrement poétique à la lumière brute. De l’humour à l’effroi. Du merveilleux à la violence. Pour mes personnages, c’est un peu la même chose.

J’insiste également sur le fait qu’il n’y a pas « un » personnage « élu ». Et même si l’histoire se passe principalement du point de vue de Liam, tous les autres auront leur importance. Leurs choix à faire.

L.D : Pour les lecteurs qui ont lu le premier tome d’Iris, à quoi peuvent-ils s’attendre dans la suite ?

D.L.A : Dans IRIS, il ne faut jamais se fier aux apparences…

Le tome 1 est plus ou moins un tome d’introduction. Il plante le décor. Mais plus on avance dans l’histoire, plus on en apprend sur les personnages, sur leur passé et leurs véritables motivations. L’ambiance devient plus sombre.

Des évènements terribles vont s’abattre sur le groupe de Liam, qui va devoir surmonter la perte d’êtres aimés ; faire face à la trahison, au désespoir, et accepter que malgré tous les efforts et les sacrifices subis, il y ait des choses que l’on ne peut pas empêcher…

L.D : Si vous possédiez un cristal tout comme vos personnages, lequel vous correspondrait ? Quel pouvoir aurait-il ?

D.L.A : Mais j’ai un cristal ! (Bon, sans les pouvoirs, d’accord…). Il s’agit d’une Améthyste qui arrive tout droit du Costa Rica. Quant aux propriétés qu’elle pourrait posséder, qui peut le dire… ^^ !

L.D : Dans votre livre, vous énumérez une citation de Paulo Coelho, tirée de l’Alchimiste « Il n’y a qu’une chose qui puisse rendre un rêve impossible. C’est la peur d’échouer ». Pourquoi ce choix ?

D.L.A : Parce que tel a été mon cheminement de pensée lorsque j’ai pris la décision de faire lire mon manuscrit à quelqu’un pour la première fois. C’était le premier pas. La première marche. Je sais que ça peut paraître simple et sans importance, mais pour moi, ça a été très difficile.

Il y a une citation différente au début de chaque tome.

L.D : Pour conclure, pouvez-vous me parler de vos prochains projets ?

D.L.A : Mon prochain roman sera un One-Shot écrit dans une ambiance gothique, poétique, et beaucoup plus sombre. Je préfère ne pas en dire plus pour le moment.

Puis j’ai l’intention de me lancer dans une saga Fantasy sur le thème de la piraterie. Mais une piraterie revisitée…

 Je vous remercie de m’avoir accordé cet entretien et vous souhaite une bonne continuation pour la suite :-) !

 Little Diary

 

 

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Entretien avec Dee L. Aniballe »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s